Retrouvez-nous sur notre page Facebook Inscrivez-vous à notre Newsletter

Quel petit vélo … ?

de Georges Perec

Création 2013

Adaptation pour la scène du texte de Georges Perec : Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?

éditions Denoël 1966, réédité en poche chez Folio.

Mise en scène Jean-Jacques Mateu
Avec Simon Giesbert, Benjamin Hubert, Damien Vigouroux

Arrangements musicaux Loïc Laporte
Lumière Mathilde Montrignac
Son Antoine Le Jouan
Régie tournée Antoine Le Jouan et Mathilde Montrignac
Chargées de production Anabelle Lévéjac et Émilie Terrillon
Merci à Wilfrid Mazzorato, Bilbo

Production

Petit Bois Cie

Avec le soutien de

Ville de Toulouse / Ville de Cugnaux / Région Midi-Pyrénées / Régie Toulouse Théâtres / Théâtres le Hangar et le Ring à Toulouse


Présentation

La fin des années 50 ou le début des années 60. En tout cas pendant les « évènements » en Algérie. Le livre ne veut pas le préciser. Un choeur de jeunes gens, tous parisiens, des loustics, des pékins, des sans grades. Tous en âge d’être appelés en Algérie, tous amis indéfectibles d’Henri Pollack, Maréchal des Logis à Vincennes, exempté, lui le chanceux. Tous parisiens comme l’auteur.

Une épopée burlesque, à la fois mineure et intime, majeure et historique. Celle du gars Karamanlis ou quelque chose comme ça, deuxième classe à Vincennes. Et celle du Pollack Henri, maréchal des logis, à Vincennes lui aussi. Et celle de ses potes à lui, le dit Pollack Henri.

Après moult kilomètres parcourus sur un vélomoteur pétaradant, entre Vincennes et Montparnasse, avec des litres d’alcools ingurgités, parce que réfléchir cela donne soif, Henri Pollak et ses amis du Montparnasse décideront finalement de casser le bras de Karatruc.

C’est ainsi que se déroule le récit épique et drolatique de ces courageux jeunes gens, « dignes successeurs d’Ajax et d’Achille, d’Hercule et de Télémaque, des Argonautes et des trois Mousquetaires, du Capitaine Nemo et de Saint-Exupéry, qui, au plus fort de la guerre, ont tout tenté, pour éviter l’enfer algérien au jeune Karamachin. »

Quel petit vélo ... ?